Bernex Sud-Lully

En plus du développement de Bernex Nord apportant avec lui son cortège de nuisances, les autorités de Bernex veulent développer Lully et la Plaine de l’Aire et imposer à sa commune voisine Confignon les maux d’une urbanisation sans raisonnement accouplée à des dérogations sans condition.

Plusieurs projets immobiliers importants verront le jour à Lully dans la prochaine décennie sans PLQ* puisque la commune vient de le refuser en Conseil municipal du 19.02.2013 en accordant 4 dérogations à des promoteurs immobiliers:

  • Construction de 178 logements et locaux commerciaux sur des parcelles de 22'000 m2
  • Construction de 400'000 m2 de serres de plus de 7 mètres de hauteur à Lully et dans la Plaine de l’Aire pour y développer une agriculture dite « hors sol ».
  • Développement des terrains de M. Duvernay sis près de l’école de Lully

Un référendum a donc été lancé par les habitants afin de faire respecter la loi qui devrait être la même pour tout le monde, à savoir :

  • Obligation de l’élaboration d’un PLQ
  • Respecter le règlement de construction du village et les lois
  • Respecter un développement harmonieux et cohérent du village, afin d’éviter toutes erreurs de planification pénalisant l’avenir.

Argumentaires: cliquez ici

Référendum : cliquez ici

*PLQ est un outil de planification indispensable pour analyser l’impact des nouvelles constructions à un endroit précis et pour trouver une solution aux problèmes qui ont été décelés. Il permet une large consultation entre les partenaires, y compris les habitants, au moyen d’une enquête publique ouverte à tous les habitants. Ce plan englobe notamment les aspects urbanistiques, de circulation, de mobilité, d’impact sur l’environnement, notamment la nappe phréatique.

Le référendum demandant la mise en place d'un plan localisé de quartier a été plébiscité par 52,81% des votants. La participation a atteint 53,96%.

Commentaires:

Le résultat de cette votation est un signal fort pour notre région Bernex/Lully/Confignon quant à l'approbation par la population des grands projets qui la concernent. Les autorités, tant cantonales que communales, si promptes à décider de ce qui est bon pour nous, devront à l'avenir prendre plus de précaution. Sur une petite échelle, la votation de Lully peut présager de ce qui pourrait se passer si la population conteste le déclassement des terres agricoles à Bernex. Les commentaires d'après votation des autorités Bernésiennes parus dans les journaux sont assez surprenantes car on ne construit pas pour engranger des impôts supplémentaires, on ne construit pas pour pratiquer des loyers indécents sous couvert de le faire pour nos enfants, on construit parce qu'il y a un besoin et une demande des habitants.

Mai 2017 - Lully-Chambert

Mise à l'enquête publique du nouveau projet, dossier: cliquez ici